MON EXPÉRIENCE SPIRITUELLE À DREAMER ROCK- BIRCH ISLAND-

MON EXPÉRIENCE SPIRITUELLE À DREAMER ROCK- BIRCH ISLAND-

Messagepar admin » Mar 14 Avr 2015 12:59

MON EXPÉRIENCE À DREAMER ROCK, À BIRCH ISLAND, LE POINT TOURNANT
(inclure dessin du pictogramme)

Au travers de mon travail comme directeur du Programmes des Centres Culturels et Éducatifs des Premières Nations au Canada, j’avais été invité par Mary Lou Fox qui est directrice du Centre Culturel de West Bay sur l'île Manitoulin à une session de guérison en présence de Joe Eagle Elk, un "medecine man" du Minnesota. Elle suggéra aussi d'amener William Commanda pour faire une présentation des ceintures de Wampum. Ça faisait longtemps que je voulais voir ce que c'était une session de guérison et surtout d'aller à la fameuse montagne que tout le monde parle.

Prudent comme une tortue que je suis, j'en parle à William et lui demande s'il est intéressé d'y aller. William accepte et nous voila repartit pour Manitoulin. Ruby Pollard Denis, et Paul Pollard Denis tous deux Chefs de la Nation Malécite de Viger à cette époque sont aussi venus du Massachusett pour nous rejoindre. Tous deux vivaient une expérience douloureuse au sein de leur Conseil de Bande dirigé suite à la mort du Grand Chef Jean Marie Aubin et surtout suite aux activités de sa femme, une Québécoise qui était reconnu comme une indienne selon la loi sur les Indiens à prendre le contrôle de la Bande en se nommant arbitrairement la Grand Chef . Ils avaient jugé que cette session les aiderait à surmonter leur douleur qu'ils vivaient tous deux comme Chefs au sein de leur Conseil de bande.

On n’était pas aussitôt arrivé à Birch Island que William voulait aller sur le rocher au dessus de la Montagne du Dreamer Rock. Cet endroit est sacré pour les Objibways. Cet endroit est situé au plein centre des mouvements de population selon les écritures des scrolls. Les scrolls sont écrits sur des feuilles d'écorce de bouleau. Depuis des milliers d'années des jeunes ont fait des jeûnes à cet endroit pour passer de l'âge de leur puberté à l'âge adulte. Sac au dos et valise en main l'on entrepris, façon de parler, l'ascension de la montagne. Étant donné la condition physique de William et naturellement la mienne, on a pris tout notre temps. Lorsque nous sommes arrivés à proximité du rocher qui se trouve sur le dessus de la montagne, ont a premièrement sentie la présence d'un ours puis petit à petit on a vu l'ours, le gardien du rocher. Ce rocher est une immense géode de cristal. Après l'offrande de notre tabac, on a naturellement pris tout le temps à explorer et à admirer la vue autours de la montagne.

J'ai localisé un pictogramme juste au dessous du rocher sans comprendre à ce moment sa signification. Sans entrer dans les détails du dessin, l'on peut apercevoir une étoile filante juste au dessus du pictogramme et qui est rattachée à l'expérience que je devais vivre ce même soir. Plus loin vers le sud-est ce trouve trois immenses cloches de pierre de cristal. Ces cloches n'ont pas sonnées depuis qu’elles ont été transportées à un autre endroit. On a fait ce que nous devions faire et nous sommes retournés au chalet juste au bas de la montagne. Ce chalet a servi au tournage de la série télévisée au pays de l'arc-en-ciel dans les débuts des années soixante dix. William a demandé aux gens de la communauté de Birch Island s'ils avaient déjà vu ce pictogramme. Personne n'était au courant qu'il existait un pictogramme au bas du Rocher de la montagne.

Joe Eagle Elk n'était pas encore arrivé du Dakota du sud. Tout le monde l'attendait avec impatience. Je n’avais jamais encore rencontré un vrai "medecine man" et je ne savais pas à quoi m'attendre. Joe est finalement entré dans le chalet ou nous l'attendions. J'ai gardé mes distances. On l'avait introduit à tous, lorsque tout à coup il me jeta un regard au dessus de ses grosses lunettes tintées et me sourie. A ma grande surprise je remarque qu'il avait des yeux d'un bleu comme moi qui sortait de ce visage à la peau très foncée. Il se dirige vers moi, et sans dire un mot il fixe mon collier de perle que je porte au cou depuis plusieurs années. Sans dire un mot il touche les billes bleus et blanches et me regarde en disant " Est ce que tu portes toujours ce collier " " oui je lui réponds " "est que tu sais ce que ça veut dire", "oui puis non", c'est relié à une pipe que je garde... en hésitant de lui dire. Il prend le collier à pleine main et se ferme les yeux pour quelques secondes sans dire un mot. Je croyais fondre. Mon collier à des perles bleues et blanches, sept d'un côté et sept de l'autre. La peur me prend sans savoir quoi m'attendre. Il est retourné s'assoir sans dire un mot en me donnant de temps à autre un regard et un sourire. Je n'ai jamais eut aucune autre conversation avec lui pendant cette fin de semaine. Je n'étais pas capable de prendre mon courage à deux mains et d'aller lui poser des questions qui me brûlaient de lui demander.

William à été le voir et Joe lui a annoncé qu'il ne lui restait pas grand temps à vivre sur cette terre. Il demanda à William de prier pour lui. À ma grande surprise William m'annonça que Joe était Chrétien. J'étais pas mal mêlé et je ne comprenais plus rien. Comment un "Medecine man" pouvait être chrétien cela ne faisait pas de sens pour moi à cette époque. Aujourd'hui je sais que toutes ces choses ont toute la même origine et que si le Christ vivait aujourd'hui on l'appellerait un "medicine man". Ils sont tous en connexion avec le monde des gens des étoiles. Joe Eagle Elk est décédé le printemps suivant tel qu'il l'avait annoncé.

Le même soir ils avaient organisé une cérémonie spéciale dans l'une des chambres du chalet qui est situé juste au bas de la montagne ou se trouve le rocher. Tout le monde devait préparer 99 petits sacs de tabac de différentes couleurs. Les Dakota Sioux appellent ça un collier de prières. Le tout devait ce soir là être enveloppé dans un linge de coton bleu et blanc et attaché à un petit bâton.Ca ressemblait à un petit baluchon. "Ho les smokes" je m'exclamais, pourquoi un coton bleu et blanc comme mon collier de perles? Tout le monde se préparait à la cérémonie mais pas moi. Je n'y sentais pas le besoin.

Si je suis honnête je dois avouer que je n'étais pas prêt, et lorsque l'on demanda pour un volontaire pour garder les portes et fermer toute les lumières, ils n'ont pas eut besoin de chercher longtemps. Je me suis vite empressé de me porter volontaire. J'ai donc gardé la face devant tout ce monde. Ce que je ne savais pas à cette époque c'est que c'était déjà organisé comme ça, et seul Joe Eagle Elk savait déjà ce qui allait bientôt m'arriver. Lui seul à ce moment la avait un sourire dans la figure, pas moi. J'avais la chienne. Il demanda que tout le monde aille dans la chambre du haut du chalet pour lui permettre de ce préparer. Sa femme et ses aides me firent assoir à l'autre extrémité de la salle loin du médecine man. Je pouvais quand même voir de loin, une trentaine de pieds, tout ce qu'il préparait et ce qu'il faisait sans naturellement que je puisse comprendre.

Tout d'un coup ils me regardaient tous et je les ai entendus rire en mentionnant que j'étais un chrétien et que c'est pour cela que je ne participais pas à la cérémonie. Joe fit un signe négatif et me souri. Sa femme semblait plus nerveuse que les autres car j'étais témoin des préparatifs. Joe n'en fit aucun cas et s'assurait toujours qu'a chaque fois qu'il terminait une étape du processus, de me regarder en pointant les objets et en me faisant un signe de tête pour vérifier si j'avais bien remarqué et si j'avais bien enregistrer. Il ne débutait jamais la suite à moins que je lui fasse un signe de tête affirmatif. Je ne comprenais plus rien. Ses aides étaient un peu dérangés de ce qu'il faisait avec moi. Leur inconfort leur faisait exprimer ce qu'ils ressentaient intérieurement en mentionnant des mots comme homme blanc par ici et par la. Joe ne les écoutait même pas. Enfin il a terminé ses préparatifs et se dirige vers les escaliers qui mènent à la chambre ou aura lieu la cérémonie. Il laisse passer sa femme et ses aides devant lui lorsque tout à coup il m'indique en langue sioux de me diriger vers la porte en face de la montagne et de rester dehors lorsque j'aurai fermé toute les lumières. Ce qui est drôle c'est que je ne me rappelle pas s'il m'a parlé avec sa voix mais en tout cas j'ai tout compris ce qu'il m'a dit.

Je ferme toute les lumières et les portes et je me dirige ou il m'a dit de m'installer pour la durée de la cérémonie. J'étais à l'extérieur du chalet et enfin je croyais être complètement libéré de la cérémonie. Je peux maintenant relaxer, fumer une cigarette et réfléchir à tout ça dehors en regardant le ciel et les étoiles. Sans le savoir, un des fils de la cuisinière, est dehors depuis longtemps car lui aussi ne voulait pas participer à la cérémonie. Il a environs 16 ans. Il a une peur terrible car il fait très noir malgré un ciel clair et étoilé. Il ne sais pas où aller. Je lui suggère de rester avec moi devant la Montagne. Il me répond non. Je lui suggère d'aller garder le feu sacré près de la tente ou il fait plus clair. Il accepte. Il a disparu dans la noirceur. Je suis maintenant seul.

à L'intérieur, la cérémonie débute enfin du moins c'est ce que je crois car je peux entendre le bruit du tambour qui raisonne de la Chambre du haut à travers la toiture du chalet. On est en pleine nature sur les bords du grand lac Huron. Je suis dans la noirceur totale sous un ciel clair et étoile, lorsque tout à coup un rayon de lumière apparait de nul part dans le ciel juste au dessus de la montagne et s'allonge parallèlement au sol de l'ouest à l'est je crois, grandissant pied par pied à une vitesse fulgurante comme une traîné de vapeur laissée par un avion à réaction. Cette traîné de vapeur blanche est illuminé r au moins un mille de long comme une immense lumière fluorescente. Le diamètre du rayon est d'au moins une cinquantaine de pieds dans ma vision.

En même temps j'entendis le bruit du tambour puis un bruit de crépitement dans mes oreilles comme si quelqu'un cuisait un steak dans une poêle sur un feu. Ma vision est claire et mon ouïe est ouverte, lorsque tout à coup j'aperçois une explosion au bout du faisceau lumineux comme un immense feu d'artifices. Le faisceau s'éteint et des centaines de milliers d'étincelles se dirigent vers moi, plutôt vers le chalet, et percent à travers la toiture comme par enchantement. J'ai su par après que ceux qui participaient à la cérémonie avaient vécu l'expérience de voir des étincelles éclabousser pendant la cérémonie. Je reconnais ces étincelles. Elles sont les mêmes que j'avais vu dans ma chambre de l'hôtel à Rivière du Loup quelques années auparavant.

J'ai la chienne et je me sens flotter comme si j'avais pris de la drogue ou de la boisson. Mon coeur palpite et mon adrénaline monte. Je ne sais pas ou me diriger lorsque tout à coup un vent d'une force inimaginable se lève et j'entends au loin venant de l'ouest un martellement de sabot comme un stampead d'animaux qui se dirige vers le chalet. Le son est tellement réel, que je me précipite sur la galerie puis sur le garde fou puis dans le premier arbre à ma proximité de peur de me faire marteler par les sabots. J'ai la frousse et la tremblote. Les sabots martèlent la toiture du chalet par secousse comme si les animaux étaient arrêtés mais nerveux. Les participants de la cérémonie entendaient les sabots sur la toiture. Tout d'un coup J'ai entendu du bruit dans l'eau juste en avant du quai au bas de la montagne. Une anse d'eau sépare le chalet de la montagne. Elle est d'environ une centaine de pieds. On dirait que quelqu'un s'amuse à prendre des petites roches à pleine main et à les tirer dans l'eau. Plouc, plouc, par centaines par milliers.

Le bruit est constant et soudainement apparait sur le flan de la montagne à ma droite sur le flan de la montagne rocheuse un cercle blanc d'une lumière éblouissante. Il n'y avait pas de faisceau et de rayonnement. Le cercle est approximativement d'une cinquante de pieds et plus de diamètre. La lumière donne une dimension de profondeur comme si elle était ou venait de l'intérieur de la montage. J'ai cru que c'était peut être des phares d'automobiles qui arrivait du chemin qui mène au chalet. Je me précipite vers la droite du chalet pour voir s’il y avait les phares allumés d'une automobile. Mais non il n'y avait aucune automobile. C'était la noirceur totale et aucun rayon laisser par une lumière intense. Je n’ai jamais regardé ver le ciel. Mais aujourd'hui avec ce que je sais j'aurais du regarder vers le ciel. Tout à coût la lumière prend forme comme les dessins sur les ceintures de Wampum et des dessins géométriques dont je suis aujourd'hui très familier.

Est-ce que je capote? La lumière change de forme en formant des rectangles dans une forme géométrique précise. ( inclure dessin). Ce dessin multidimensionnel est une pyramide en échelle d'une hauteur d'au moins une cinquantaine de pieds et plus. Elle est devant moi à une centaine de pieds et brille intensément d'un blanc transparent. Je peux apercevoir à l'intérieur des boîtes rectangulaires qu'il y a un mouvement comme de la fumée. C'est difficile à identifier. Chaque boîte contient un personnage vivant et puis tout d'un coup comme un flash de caméra, comme si on avait éteint la lumière, plus rien. Tout devient calme et le coeur me bat à cent milles à l'heure, l'adrénaline pompe. Ça recommence encore, le vent, je suis un avec le mur du chalet, j'ai a peine repris mon souffle, qu'une marte qui semble être noir se dirige vers moi, elle arrive de l'ouest et s'amuse sur le quai pur monte sur la galerie. Elle se dirige vers moi et j'ai aucune place à aller, que de rester figer à la surveiller. Elle vient me sentir debout sur ces deux pattes et retourne vers l'endroit qu'elle est venu.

Puis tout d'un coup ont entend encore le martellement des sabots. Le bruit s'accentue, et les voila qui partent vers le sud ouest. Le phénomène de la lumière sur le flanc de la montagne reprend encore et comme la première fois, les formes géométriques apparaissent et disparaissent. J'entends maintenant le tambour, puis le calme revient. Tous semble c'être déroulé si vite, mais la cérémonie à durer plus d'une heure. J'ai complètement perdu le sens du temps. J'ai sorti de ma léthargie lorsque Ruby a ouvert la porte. Déjà toutes les lumières dans le chalet que j'avais éteintes au début de la cérémonie étaient maintenant toutes allumées et le monde était déjà descendu de la chambre du haut dans la grande pièce du chalet. Je ne me suis aperçu de rien. Je suis blanc comme une veste de carême, le souffle court la gorge serré et le sourire jusqu'aux oreilles. J'avais l'impression que J'avais été a quelque part pendant la cérémonie mais que je ne me rappelais de rien. Joe Eagle Elk m'offre de l'eau de la Cérémonie avec un sourire sarcastique tout en me tapant sur l'épaule. Faut croire qu'il voulait me rassurer.

Le jeune, ou est le jeune. Je le cherche pour lui demander s'il à vécu ou vu ce que j'ai vécu et vu. Le jeune aussi me cherche, pour se rassurer. Il est pâle et tout comme moi il n'a pas besoin de parler. L'expérience a été très forte. Tout comme moi il ne peut que sourire aux oreilles. J'ai survécu cette expérience que je ne suis pas prêt d'oublier. Cette expérience à changer ma vie et à été le fondement de ce que j'apprends sur le côté scientifique de la spiritualité et de mon désir de continuer à apprendre et à connaître ce que tout cela veut dire. Cette expérience a été pour moi la porte d'ouverture de toutes les expériences spirituelles et scientifiques que je vie en ce moment sauf qu'aujourd'hui je n'ai plus peur. Je sais qu'un jour je comprendrai tout ce que je dois et ce qu'il m'est permis de comprendre.
Claude Aubin
Métis et administrateur de ce site.

info@claudeaubinmetis.com
Avatar de l’utilisateur
admin
Administrateur du site
 
Messages: 371
Inscription: Mer 20 Oct 2010 11:42

Retourner vers Ceintures de wampum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité

cron