L'ORGANISATION DE LA NATION MÉTIS AU QUÉBEC 1993

L'ORGANISATION DE LA NATION MÉTIS AU QUÉBEC 1993

Messagepar admin » Ven 13 Avr 2012 17:24

L'ORGANISATION DE LA NATION MÉTIS AU QUÉBEC écrit en 1993

Selon les Métis/ses dans la province de Québec, l'organisation de la Nation Métis dans cette province ne sera pas facile suite à la circulation malheureuse d'une rumeur attiser au sein de l'Alliance qui dit " que ceux qui travaillent à l'organisation et la reconnaissance de la Nation Métis au Québec travaillent à la destruction de l'Alliance."

Les Métis/ses s'appercoivent que ceux qui attisent cette rumeur ont de la difficultué à comprendre le mouvement de l'identité Métis et faire la distinction entre être Métis culturellement, socialement, politiquement et spirituellement et être métissé que de sang. Plusieur d'entre eux sont métissés de sang mais se sentent toujours appartenir à leur Nation autochtone d'origine et renie la reconnaissance de leur lien à l'autre personne et de la Nation non autochtone qui les a conçu.

Ceux qui adhèrent à la Nation Métis sont ceux et celles qui reconnaisent ce qu'ils sont de façon distincte culturellement et spirituellement et qu'ils n'appartiennent plus à aucune Nation de ceux qui les ont conçus, car ils se sentent appartenir qu'à la Nation Métis.

Les Métis/ses croient qu'il serait plutôt opportun à ce moment que ceux qui attisent cette rumeur fassent leur propre examen d'identité personnel afin d'analyser le positivisme de cette action politique sociale et culturelle et l'objectivité du cheminement que plusieurs Métis/ses ont décidés de prendre au sein de l'Alliance, car être Métis/ses c'est aussi avoir une façon de penser et de vivre comme Métis et un vouloir de se développer comme tel. Pour nous les Métis/ses convaincu de notre identité adhérons à la Nation Métis, une Nation autochtone distincte des autre Nations autochtones.

Cette position face à notre identité de Métis est semblable à tout ceux qui sont métissés mais qui s'identifient au sein de L'Alliance comme appartenant politiquement socialement et culturellement à leur Nation d'origine des Algonquins, Mohawks, Abénakis, Montagnais ou à d'autres Nations autochtones sur le territoire du Québec à moins qu'ils s'identifient à cette nouvelle Nation,"la Nation Autochtone des Autochtones hors réserves" promus par certains dirigeants de l'Alliance Autochtone du Québec.

Dans aucun cas, les Métis/ses voués et convaincus à la reconnaissance de leur identité nationale de ce qu'ils sont comme une Nation distincte, tentent ou ont l'intention d'entrer dans une guerre de papier avec ceux qui n'adhère pas à la Nation Métis au Québec au sein de l'Alliance autochtone du Québec. Ce n'est pas à l'ordre du jour de l'agenda du development politique social et culturel et spirituelle de la Nation Métis.

La Nation Métis par contre à l'intention de protester vivement aux Nations autochtones du Québec pour dénoncer les dirigeants de l'Alliance ceux qui portent atteinte aux aspirations et à l'intégrité de la Nation Métis au Québec et qui sont des Indiens membres des Nations autochtones et aussi membres de l'Alliance Autochtone du Québec. La Nation Métis à aussi l'intention de clarifier cette situation à la prochaine assemblée des Chefs du Québec et de démontrer qui sont les Métis qui adhèrent à cette Nation Métis au Québec.

Ce que nous pouvons constater par contre, c'est que les dirigeants de l'Alliance ont eu plus qu'à leur tour l'opportunité de pousser le dossier du développement des revendications des Métis et de leur Nation à l'autonomie gouvernementale basé sur une structure communautaire depuis les dernières années et que malheureusement rien n'a été fait.

C' est le pourquoi que les Métis/ses convaincus qui travaillent bénévolement et avec acharnement, ont développé et présenté eux même sans aucun appui de l'Alliance, un moratoire suite au consultation sur le forum du dossier constitutionnel ainsi qu'un mémoire à la Commission Royale sur les peuples Autochtones.

De plus il ont travailler au développement de la Confédération des Métis qui a été formée au sein du CNA comme moyen de revendication des Métis exclus de l'Accord Métis. les Métis ont fait voter une résolution spéciale qui leur permet la création d'un comité spécial au sein de l Alliance voué à la promotion et aux aspiration de la Nation Métis au Québec.

Suite à la création de la Confédération par processus d'une résolution démocratique au CNA par les Métis, l'Alliance comme bien d'autre PTO'S ont maintenant une obligation envers les aspirations des Métis/ses qui adhèrent à la Nation Métis et qui sont aussi membres de l'Alliance. Ce n'est pas d'hier que l'on en parle et que rien ne se fait ouvertement par les dirigeants de l'Alliance sur le dossier du développement de la Nation Métis au Québec. Ce n'est pas une critique que nous faisons, ce n'est qu'une constatation. Voila la vrai raison qui ont poussé les Métis de ce prendre en main au sein de l'Alliance.

On a qu'à participer au Conseil d'administration de L'Alliance pour mieux le comprendre et surtout de voir et de constater l'attitude présente de certain dirigeant de l Alliance envers les Métis ou de ceux qui travaillent au développement de cette Nation au Québec.

Bien sur que les Métis/ses convaincus sont sur le point de s'organiser et d'établir leurs effectifs et leur plan politique au Québec ainsi qu'au sein de l'Alliance pour être soumis au gouvernements. Qui d'autre à l'Alliance le fera publiquement ou est prêt à le faire avec compréhension et conviction ?

Ce ne sont certainement pas ceux qui s'obstinent que tout ceux qui travaillent au développement de la Nation Métis se doivent de le faire bénévolement. N'est ce pas la une façon de nous dirent que nous ne sommes pas reconnu à l'Alliance.

Quoi de plus légitime pour les Métis/ses convaincus que de prendre le boeuf par les cornes et de développer et de promouvoir ce que nous sommes dans le respect de ce que nous sommes malgré les rumeurs qui circules.

Quoi de plus légitime pour les Métis/ses convaincus, ceux qui croient encore à la démocratie à l'Alliance Autochtone du Québec de s'organiser en tant qu'une entité nationale.

Cela fait peur à l'AAQ parce qu'enfin les Métis/ses s'organisent en entité national au même statut que les autres Nations autochtones ou des Indiens hors-réserves au sein de l'Alliance avec l'appuie de personne bénévole, sans aucune aide financière de L'Alliance.

Que fait l'Alliance pour démontrer qu'elle est un organisme de pression politique, sociale, économique et culturelle autant que comme élément d'identité nationale pour ceux qui croit au développement de la Nation Métis au Québec au même statu que les autres Nations ?

Les Métis se demande ou est la visibilité et la présence des dirigeants de l'Alliance dans les journaux ou sur la place publique? Que fait l'Alliance, prend t'elle position publiquement sur la côte nord pour le projet hydro électrique?

Prenons l'exemple de l'Assemblée des Premières Nations. Chaque Nation différente les unes des autres travaillent à leur propre émancipation politique et culturelle et de plus tous ensemble elles travaillent sur les dossiers qui leur sont communs. Aucune autre Nations intervient dans le dossier d'une autre Nations.

N'est-ce pas la le mandat des dirigeants de l'Alliance pour les Indiens hors-réserves de chacune des Nations autochtones ainsi que pour la Nation Métis au Québec ? N'est ce pas le vrai mandat des dirigeants de l Alliance.

Pourquoi des membres de l'Alliance persistent-ils encore une fois à salir et discréditer ceux qui osent s'affirmer publiquement comme Métis/ses et qui travaillent bénévolement au développement de l'autonomie gouvernementale des Métis/ses dans la province de Québec dans un contexte d'une Nation Distincte.

Le développement de la Nation Métis est un mouvement individuel et communautaire ou tous les Métis/ses convaincus y participent. Dans ce mouvement vers une identité nationale qui nous est propre, les Métis/ses se développent à leur propre rythme. Ils peuvent même se regrouper en plusieurs communautés pour former des mini régions et s'engager des représentants et des agents de développement qui seront leur employés et non leurs patrons. Ils seront plutôt des portes-paroles des décisions communautaires des communautés Métis.

Dans un tel concept l'Alliance pourrait apprendre quelque chose de nouveau et mêmes former des bandes indiennes pour les nouveaux Indiens statués de l'Alliance vivant hors-réserves et qui ne sont pas accepter par leur Nation d'origine, et négocier des ententes d'appuis avec les autres Nations autochtones au Québec. De plus l'Alliance pourrait travailler à la réunification de ses membres qui sont aussi des indiens membre des Premières Nations avec leur nation d'origine. N'est ce pas la le vrai travail des dirigeants de l'Alliance. Par contre cela demande un plan d'action politique concret et de s'asseoir avec le forum des premières Nations pour en discuter publiquement et ouvertement. Cela demande aussi une compréhension du dossier autochtone.

Non, l'objectif des Métis/ses convaincus au Québec n'est pas de former une nouvelle Association corporative, mais plutôt de mettre en place une entité gouvernementale voué à la Nation Métis au Québec, égale à toute autre les autres Nations autochtones au Québec avec ou sans l'aide de l'Alliance Autochtone du Québec. Pas plus pas moins.

Pour ce qui est de la survie de l'Alliance elle survivra que comme outil de pression politique que si elle respecte les aspirations de tous ses membres et ce pas au détriment des aspirations des Métis/ses de devenir une Nation distincte.

Les Métis/ses convaincus attendent toujours le plan politique de L'AAQ. Jusqu'à date L'Alliance nous offre rien sauf des rumeurs qui sont peu " prometteuses" et très destructives pour la crédibilité de l'Alliance et de la confiance que nous devons porter à ses dirigeants.

Rien ne peuvent plus nous arrêter le mouvement de la Nation Métis car enfin nous savons qui nous sommes et ce que nous voulons dans le respect des autres Nations.

Plusieurs devront prendre bientôt de grosses décisions à L'Alliance et au Québec, surtout apprendre à nous respecter, car notre identité n'est pas négociable par personne et par aucune autre Nation ou organisme, même pas par le NCC, AFN, MNC, l'AAQ et leurs corporations de services.

Même si la Nation Métis est composés de 300 à 1000 citoyen/nes convaincus, ce n'est pas plus et pas moins que les Abénakis ou les Malécites du Québec. Le nombre importe peu.

Tout comme les autres Nations Autochtones, seul la Nation Métis peut décider de son avenir avec ceux qui embrassent dans l'honnêteté le développement de cette Nation dans le respect de ce que nous sommes et de ce que nous voulons être.

Seul les Métis peuvent décider de leur avenir politique.
Nous les Métis avons un travail à faire et nous le ferons car notre survie et celle de nos enfants dépend de personne d'autre que de nous mêmes.
Claude Aubin
Métis et administrateur de ce site.

info@claudeaubinmetis.com
Avatar de l’utilisateur
admin
Administrateur du site
 
Messages: 396
Inscription: Mer 20 Oct 2010 11:42

Revenir vers Pour la Nation Métis au Québec

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron