MA MISE EN DEMEURE A MR. FRANÇOIS DROUIN

MA MISE EN DEMEURE A MR. FRANÇOIS DROUIN

Messagepar admin » Lun 4 Sep 2017 20:55

MISE EN DEMEURE DROUIN
Sans Préjudice

Monsieur Drouin,

Pour faire suite à mes observations sur ce qui c'est tramé et déroulé au sein de l'organisation de la Nation Métis au Québec, j'ai conclu que certains Porte- parole des clans familiaux ainsi que certains membres du Conseil Exécutif de la Nation désirent que la Nation devienne une entité corporative Québécoise et Canadienne du fait que vous l'avez enregistrée et machinée sous votre nom et sous votre directive. Cette action me démontre que vous n’avez rien compris de l'importance de préserver la distinction, l'indépendance et la souveraineté de la Nation Métis au Québec comme une Nation autochtone distincte.

Vous croyez maintenant que vous contrôlez la Nation Métis au Québec en utilisant des processus corporatifs Québécois, qui sont loin d'être élaborés et qui ne respectent aucunement les principes culturels autochtones, l'application de la distinction et la souveraineté de la Nation Métis au Québec.

Il est évident aujourd'hui que je peux conclure que tout cela a été machiné pour tenter de prendre le contrôle exclusif et de diriger la Nation Métis au Québec à la façon Québécoise comme si la Nation Métis était un parti politique ou une corporation de service Québécoise ou Canadienne.

Je ne sais pas ce qui se trame dans votre esprit et ce qui vous à poussé de façon arbitraire à tenter de tenir l’élection d'un Porte-parole intérimaire de la Nation Métis au Québec entre autre et la nomination exclusive de membres d'un Conseil exécutif arbitrairement sélectionné par vous.

De par vos propositions à l'agenda du dernier Conseil Exécutif de la Nation tenu le 17 septembre 2016, l'une de vos intentions politiques, en tant que prétendant à ce poste, était en évidence premièrement en tentant depuis quelques années de dénigrer le présent Porte-parole M. Michel Lefebvre et deuxièmement en tentant de m'assassiner politiquement sur la place publique, de m'exclure de la Nation et de faire révoquer mon certificat de la Nation parce que, selon vous et d'autres, ma généalogie déposée dans mon dossier de la citoyenneté ne se rattache pas à une Première Nation, concluant ainsi de façon arbitraire que je n'étais pas autochtone.

Hors, historiquement, pour votre information, les 10 premiers certificats de citoyenneté ont été émis par la Nation Métis au Québec à la brochette des 10 premiers Métis qui ont participé à la lecture du mémoire de présentation de la Nation Métis au Québec devant la Commission Royale sur les Peuples Autochtones en 1993.

Ces 10 Métis étant, à prime abord, des ressortissants de l'Alliance Autochtone du Québec, ont reçu leur certificat de citoyenneté en 1993 en signe de respect et de reconnaissance de s'être tenus debout, comme Métis, devant cette Commission Royale et d'avoir démontré et affirmé sur la place publique aux instances gouvernementales Canadiennes et Québécoises ainsi qu'à celles des Premières Nations, des Métis et des Inuit, l'existence des Métis nationalistes dans la province de Québec qui désirent se bâtir une Nation Métis souveraine, égale et distincte à celles des Premières Nations et de la faire valoir comme étant la 12 ième Nation Autochtone sur le territoire du Québec.

Les certificats de Bruno Meilleur, Réjean Pilote, Marie-Josée Riel, Sylvie Plouffe, Rock Matte, Élisabeth Lamadeleine, Andy Frost, Cécile Jean Legros, Martine Brisebois et Claude Aubin ont été émis sans généalogie au dossier car ils étaient depuis longtemps reconnus comme Métis ressortissants de l'organisation provinciale connue sous le nom de l'Alliance Autochtone du Québec. Certains membres de cette brochette de Métis étaient actifs depuis le début des années 1980 et d'autres bien avant.

Étant de notre âge, je me demande par contre où vous étiez comme Autochtone ou Métis avant , pendant et après 1982, en 1990, en 1993 lorsque nous, les Métis, subissions constamment comme Métis, les humiliations et les affronts des autochtones hors réserves, membres de ces organisations et de ces corporations autochtones, parce que nous osions nous lever debout devant eux et sur la place publique comme Métis.

M. Drouin, à cette époque vous étiez loin du mouvement Métis et certainement pas identifié comme Métis ou membre d'aucune organisation autochtone au Québec et on ne vous a jamais reproché ou souligné votre découverte Métis subite.

Par contre, si vous êtes consistant dans votre façon de voir les choses aujourd'hui et de conclure votre position envers moi et la Nation Métis au Québec, vous devrez, par conséquence, aussi les expulser de la Nation Métis et révoquer les certificats de tous les membres de cette brochette de Métis qui n'ont pas démontré par le processus de la citoyenneté de la Nation Métis au Québec, leur lien à une Première Nation mais qui, en principe, sont les premiers fondateurs de la Nation Métis au Québec.

Le ferez-vous à moins que vos actions aient deux poids deux mesures.

Et pour être logique avec votre désir de tenter de mettre de l'ordre au sein de la Nation et de continuer dans cette ligne de pensée, il ne faudra surtout pas que vous oubliez aussi de tenter de réviser l'ensemble des demandes de citoyenneté à la Nation Métis au Québec depuis le début, surtout celles qui ont pour la plupart permis d'émettre des certificats de citoyenneté par des membres de cette brochette de Métis pendant plusieurs années.

Hors, en preuve, vos intentions politiques sont très claires. Premièrement, en tant que représentant de la région de la Coleraine au sein du Conseil exécutif de la Nation Métis au Québec et deuxièmement, en tant que prétendant au poste de Porte-parole national intérimaire et troisièmement, en tant que Président de la Corporation sous le nom Nation Métis au Québec enregistrée dernièrement et réenregistrée par vous en vous nommant le principal mandataire ainsi que tous les secrétariats qui ont été enregistrés pour donner des services à la Nation Métis au Québec, lesquels vous avez personnellement amendés pour vous permettre de devenir le seul administrateur principal soit le Président et tout le reste.

Selon vos dires, vous avez exprimé publiquement votre désir de remettre de l'ordre au sein de la Nation en incluant à l'agenda de la réunion du Conseil exécutif intérimaire de la Nation Métis au Québec tenue le 17 septembre 2016, des résolutions qui ont porté atteinte entre autre à la réputation du Porte-parole intérimaire de la Nation Métis au Québec, M. Michel Lefebvre ainsi que moi-même et je cite textuellement vos écrits sans les avoir corrigés :
 
1- Est- ce que Michel Lefèbvre a déjà été déclaré coupable au criminel ? oui ou non

2- devons nous garder Michel Lefèbvre comme porte parole national : oui ou non
 
3- exclusion de Michel Lefèbvre comme porte parole régional pour abus de confiance et mal gestion des finances de la Nation : oui ou non

4- est-ce que Michel Lefèbvre pourrait avoir dans un avenir rapproché une cause se rapportant à la faune ( trappage ) ? oui ou non
 
5- Exclusion de Claude Aubin de la nation métis québec, n'ayant aucune généalogie le rattachant à une première nation : oui ou non

6- est-ce que le fait d'avoir une cause sur une infraction à la faune rend une personne incapable d'administrer convenablement: oui ou non

7- le secrétariat et les affaires au bon fonctionnement de la nation demeureront à Thetford Mines : oui ou non
 
La résolution 5 que vous avez proposée conclue que Claude Aubin n'a aucune généalogie qui se rattache à une Première Nation et vous proposiez en résultat, mon exclusion de la Nation Métis au Québec tel que cité et déposé dans la résolution suivante et je cite :

« 5- Exclusion de Claude Aubin de la nation métis québec, n'ayant aucune généalogie le rattachant à une première nation : oui ou non « 

Par conséquent je réalise et constate que vous avez porté atteinte à ma réputation et à ma crédibilité et aussi:

CONSIDÉRANT QUE vous avez démontré déjà vos intentions lorsque vous avez conclu et affirmé que ma généalogie ne rencontre pas les critères établis selon le code de citoyenneté de la Nation Métis pour devenir un citoyen de la Nation Métis au Québec et votre désir de me faire exclure de la Nation Métis au Québec immédiatement,

CONSIDÉRANT QUE cette résolution a été appuyée par d'autres membres du Conseil exécutif de la Nation Métis au Québec tel que M. Christian Laplante, qui entre autres, n'était pas présent à cette réunion mais qui, par un affidavit qu'il vous a soumis, l'autorisait à parler et voter en son nom,

CONSIDÉRANT QUE cette résolution vous permet de mettre en cause et au nom des citoyens de la région de la Coleraine que vous représentez, ma métissité, ma crédibilité et par conséquent la validité de tous mes documents écrits bénévolement et utilisés pour la promotion, l'organisation et la présence de la Nation Métis au Québec sur la place publique, et ainsi tenter de m'éliminer du processus fonctionnel et littéraire pour les nouveaux écrits pour l'utilité de la Nation Métis au Québec,

CONSIDÉRANT QUE cette résolution est aussi provoquée, j'en suis convaincu, par mon refus de permettre à la Nation Métis au Québec d'entreprendre des revendications territoriales car, en tant que Métis, nous croyons que nous devons respecter la juridiction originaire et exclusive des territoires des Premières Nations sur l'ensemble du territoire du Québec et du Canada comme Métis car nous sommes que le produit du colonialisme Canadien,

CONSIDÉRANT aussi que cette résolution est aussi provoquée par mon opposition à la construction de l'oléoduc et du port de Cacouna, et surtout de mon opposition que vous ayez accepté au nom de la Nation et ce sans le consentement du Conseil exécutif, pour y faire de la consultation, une contribution de financement de 32,000 $ fournie par les promoteurs de l'oléoduc,

CONSIDÉRANT QUE cette démonstration publique, que je considère irresponsable de votre part et qui met en cause la crédibilité de l'organisation administrative et politique de la Nation Métis au Québec dès ses débuts en 1990 et surtout que je vois maintenant l'impossibilité de réconcilier votre geste de juge de coulisse pour tenter de m'exclure avec d'autres de la Nation Métis au Québec,

CONSIDÉRANT aussi que votre action démontre votre évidence d'un vote de non confiance envers moi-même avec l'appui de ce dit Conseil exécutif intérimaire de la Nation que vous avez personnellement créé de toutes pièces, en me considérant publiquement, par cette résolution, un non autochtone et surtout de votre machination pour m'exclure avec d'autres de la Nation Métis au Québec pour y tenter d'y prendre le contrôle total,

CONSIDÉRANT aussi que vous contrôlez toute l'information et le contenu du site internet de la Nation Métis au Québec et que déjà, suite à votre coup d'état administratif que vous avez intenté, vous avez personnellement enlevé le lien de mon site internet personnel sur le site de la Nation Métis au Québec, me prouvant ainsi la mise en application de votre volonté de me rayer de la Nation.

Je procède donc, M. François Drouin, de vous remettre cette mise en demeure comme responsable du site internet de la Nation Métis au Québec aussi comme prétendant être le Porte- parole national de cette Nation suite à une élection illégale et parce que je ne reconnais plus ce site internet comme étant représentatif de la Nation Métis au Québec sous votre direction et celle de ce prétendu nouveau Conseil exécutif de la Nation.

Tous les nouveaux élus de ce Conseil intérimaire de la Nation Métis au Québec ont été élus à une assemblée, prétendant être générale, avec la participation de 20 des 2000 et plus citoyens de la Nation Métis au Québec. Cette Assemblée a été tenue le 30 octobre 2016 à Thedford Mines dans la région administrative de la Coleraine, dont vous réclamez en être aussi le Porte-parole.

Par principe d'un bris total de confiance envers moi, je me vois dans l'impossibilité de continuer à travailler ou de vous côtoyer ainsi que les nouveaux membres de ce prétendu Conseil qui ont participé à cette machination draconienne, car ils ont dévoilé publiquement, par votre entremise, leurs intentions de m'assassiner politiquement sur la place publique et de m'exclure de la Nation Métis tirés par votre conclusion généalogique arbitraire qui rejette mes origines autochtones et celles de mes familles au Québec et au Nouveau-Brunswick.

Par conséquent, suite à votre désir évident de tenter de m'exclure de la Nation Métis au Québec selon la conclusion que vous avez tirée par cette résolution:

J'exige que tous les documents, que j'ai personnellement écrits bénévolement pour le développement de la Nation Métis au Québec et utilisés sur le site internet de la Nation et qui demeure toujours ma propriété intellectuelle, ne soient plus utilisés par la Nation Métis au Québec ou publiés sur leur site internet nationmétisquébec.ca car ils porteront maintenant atteinte et préjudice à la crédibilité de la Nation Métis au Québec s'ils sont utilisés par vous car tous ces documents ont été écrits, selon vous, par une personne qui n'est pas autochtone et qui ne se rattache pas à une Première Nation.

J'exige aussi que le lien de mon site personnel internet claudeaubinmetis.com soit enlevé du site internet de la Nation Métis au Québec.

J'exige aussi le retrait immédiat de toutes photos ou insinuations de mon nom ou autres titres se rattachant à mes activités en tant que Métis en relation avec toutes les activités promues ou documents de présentation qui seront utilisés par ce Conseil exécutif de la Nation Métis au Québec que je considère personnellement illégal.

Je vous donne donc 7 jours ouvrables pour vous soumettre aux dispositions de cette mise en demeure.

Sur une note plus personnelle, et à la lueur de vos intentions politiques personnelles, je vous suggère fortement de vous soustraire de la Nation Métis au Québec et de vous regrouper avec ceux et celles qui embrassent vos objectifs par le truchement de l'utilisation de processus corporatifs Québécois ou Canadiens, tels la Métis Nation of Canada ou la Fédération Métisse du Canada si vous n'y avez pas tenté ou y avoir adhéré déjà.

Jamais au grand jamais je n’accepterai que la Nation Métis au Québec devienne ou soit réduite à une corporation de services sous l'emprise de lois corporatives Québécoises ou Canadiennes.

 
Claude Aubin
Métis et administrateur de ce site.

info@claudeaubinmetis.com
Avatar de l’utilisateur
admin
Administrateur du site
 
Messages: 379
Inscription: Mer 20 Oct 2010 11:42

Retourner vers Pour la Nation Métis au Québec

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron