LA DUALITÉ LINGUISTIQUE MÉTIS & HALFBREED

LA DUALITÉ LINGUISTIQUE MÉTIS & HALFBREED

Messagepar admin » Lun 19 Nov 2018 18:16

La dualité linguistique pourrait être au coeur même des valeurs Métis et Halfbreed selon leur identité nationale distincte l'une de l'autre .

Au cours de notre histoire, l’utilisation du français par les Métis et de l'anglais par les Halfbreed en lien du dénominateur linguistique de leurs clans familiaux devrait contribuer à leur faire comprendre que la diversité et la différence constituent des forces et non des faiblesses et, dans une certaine mesure, pourrait favoriser une plus grande ouverture à l’égard de la distinction nationale de chacune de leur histoire de leur langue et de leur culture.

Même si les Métis de l'est on une longueur d'avance de presque 200 ans d'histoire sur les Métis de l'ouest et les halfbreed surtout suite à la Grande Paix de Montréal en 1701 , l’acceptation de notre dualité historique dans la différence de nos origines familiales et linguistiques nous permettrait d’apprendre que notre différence à nous percevoir en tant que citoyens de deux vibrantes Nations Autochtones diversifiées. Par la suite , la Loi constitutionnelle de 1867 prévoyait des protections spéciales pour le français et l'anglais et leurs utilisateurs, pour y inclure les Métis avec les clans familiaux qui parlaient le français et les Halfbreed avec les clans familiaux qui parlaient l’anglais.

Cet esprit d’inclusion comportait toutefois des limites. En effet, le Métis National Coucll qui proclame représenter que les Métis et les Halfbreed de la colonie de la rivière rouge a imposé dernièrement des politiques sévères et discriminatoires et quasi racistes à l’endroit des Métis de l'Est du Canada qui utilisent la langue michif dérivéa de la langue française comme langue quotidienne et opérationnelle et refuse catégoriquement de les reconnaitre en anglais comme Métis.

Ces politiques reposent peut être sur les effets de la colonisation anglaise et de l'assimilation massive des Métis de l'ouest et ceux des provinces anglaise dans l'est du Canada. mais qui démontre aujourd'hui qu'elles reposent sur l’ignorance historique et la peur d'identifier les différences culturelles entre les Métis et les Halfbreed pour en garder sous le contrôle et en exclusivité qu'en langue anglaise.

La discrimination systémique et l'injustice de la structure organisationnelle basées sur la différence linguistique entre les Métis de l'est et les Métis de l'ouest est un phénomène continue de la part du Métis National Council et ses organisations provinciales affiliées . Présentement, elles sont profondément enracinées dans leur histoire corporative et leur attitude organisationnelle qui ne peuvent pas être identifiées en une seule activité ou une seule déclaration.

La discrimination linguistique peut aussi être le résultat de la combinaison de facteurs complexes et de pratiques institutionnalisées, des pratiques qui agissent de manière à produire un effet d'exclusion global envers les Métis de l'est et qui peut se traduire en un nettoyage ethnique systémique. La discriminaiton est systémique parce qu'elle relève de l'accumulation de pratiques institutionnelles de leur organisation et sous l'influence et l'appui des pratiques et des politiques opérationnelles coloniales appliquées par le gouvernement fédéral et de ce ceux des gouvernement provinciaux. La division systémique est évidente et appliquée au sein du Metis National Council et par tous les gouvernements envers les Métis de l'est du Canada.

Les conséquences de cette discrimination systémique de dé-francisation entretenu par le Métis National Council envers les Métis de l'est et de l'ouest canadien qui utilise la langue Michif se fait sentir. Il leur serait peut être plus avantageux de tenter d’accommoder les Métis et les Halfbreed en deux groupes linguistiques distincts selon une définition nationale distincte de l'une et de l'autre.

Cet accommodement permettrais à de nombreux Métis et Halfbreed de comprendre qu’il est effectivement possible et avantageux pour ces deux Nations aborigènes, dans la reconnaissance de la différence de l'une et de l'autre, de pouvoir coexister dans la même communauté politique en Confédération et ce sans pour autant que l'une et l'autre de ces Nations distinctes perdent leur identité, leur langue et leur culture d’origine .  

Après les dernières attaques ségrégationnistes de la part du Métis National Council contre les Métis de l'est, même ceux qui font parti de leur organisation en Ontario et dans l'ouest Canadien parce que leur lien Métis est originaire des clans familiaux Métis des provinces de l'est , certains défenseurs qui prônent la promotion de cette distinction entre les Métis et les Hafbreed ont commencé à s’interroger sur la manière dont la dualité linguistique pourrait donner aux Métis et aux Halfbreed un fondement organisationnel leur permettant de se respecter mutuellement et de les aider à ce développer adéquatement et de promouvoir selon leur distinction historique, linguistique et culturelle , tout en leur donnant leur vraie couleurs identitaires et nationales à ces deux vibrantes Nations Autochtones distinctes l'une de l'autre dans cette diversité Canadienne.

Vive la Nation Métis , Vive la Nation Halfbreed.
Claude Aubin
Métis et administrateur de ce site.

info@claudeaubinmetis.com
Avatar de l’utilisateur
admin
Administrateur du site
 
Messages: 413
Inscription: Mer 20 Oct 2010 11:42

Revenir vers Éditorial

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités

cron