METISPHOBIE-SUPREMACISME ANGLOPHONE DU MNC ÉCRASE LES MÉTIS

METISPHOBIE-SUPREMACISME ANGLOPHONE DU MNC ÉCRASE LES MÉTIS

Messagepar admin » Sam 24 Nov 2018 15:15

LE SUPREMACISME ANGLOPHONE DU MNC ÉCRASE LA FRANCOPHONIE MÉTIS

Le recul de l'enjeu constitutionnel et politique sur l'avenir des Métis partout au Canada, confirmé lors de la signature du Métis Accord en 2017 entre la Matee Nation et le gouvernement federal, explique en bonne partie le retour en force de l'arrogance congénitale et historique de la suprématie anglophone du Matee National Council pour écraser les Métis du Québec et ceux des autres provinces.

Cette arrogance s'est exprimée notamment par un pacte manifestement métisphobe et francophobe, entre Clement Chartier président du Matee National Council et le Chef de la Nation Migmaq de Membertoo et en appui d'élection de conservateurs en Ontario et au Nouveau Brunswick.

Au dela de l'affaiblissement du Congrès des Peuples Autochtones en mettant encore une fois le dossier Métis aux oubliettes et en appui de la position de discrimination systémique linguistique entreprise par le Matees National Council et appuyée par le gouvernement fédéral et ses Ministères, on est forcé comme Métis de constater que ces organisations ne font que suivre l'exemple donné par le gouvernement fédéral et les provinces anglaises en multipliant et appliquant à leur tour les mesures d'anglicisation et de défrancisation des Métis, partout au Canada.

Ajouter à cela la vision multiculturaliste et post nationale dans l'application du mot Métis comme un mot générique inclusif au sein de la mouvance de nouvelles organisations créées depuis la cause Powley qui rendent la Grande Nation Métis au rang de simples multiples organisations corporatives et qui ont rendu sans le comprendre cette Nation Métis et la langue Michif manifestement insignifiante partout au Canada.

Mêmes ces organismes créés pour l'avancement du français et le Commissaires aux langues officielles ou la Commission des droits de la personne ne réussissent difficilement à aménager plus d'espace à la langue française aux Metis et les Premières Nations partout au Canada. Cette exemple vient d'en haut !

Seul une démocratie linguistique de la part de citoyens d'une Nation Métis forte, organisée et bien orchestrée dans l'est du Canada, exprimant partout sa colère , pourra ralentir les dégâts connus et à venir de discrimination systémique et de nettoyage ethnique dans cette arrogance du suprémacisme anglophone du Matee National Council appuyée par des gouvernements provinciaux et le gouvernement canadien, ses ministères et ses institutions qui écrasent la francophonie des Métis partout au Canada.

En tentant d"éliminer les Métis de l'est de la définition de la Nation Métis, le suprémacime anglais du Matee National Council est appliqué dans la discrimination systémique pour ce débarrasser de demande du respect de la francophonie et l'application de services en langue michif pour déservir la population Métis partout au Canada.

Reste à savoir si un ou des Métis de l"ouest tenteront de les contester en déposant une plainte officielle à la Commission des droits de la personnes et à la Commission des langues officielles contre le Matee National Council ou l"une de ses organisations provinciales affiliées.

On verra bien ce que l'avenir Métis nous réserve.

Claude Aubin
Métis et administrateur de ce site.

info@claudeaubinmetis.com
Avatar de l’utilisateur
admin
Administrateur du site
 
Messages: 424
Inscription: Mer 20 Oct 2010 11:42

Revenir vers Éditorial

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron