MALÉBEC LA BIBLIOGRAPHIE ANNOTÉE DES MALÉCITES DU QUÉBEC PDF

MALÉBEC LA BIBLIOGRAPHIE ANNOTÉE DES MALÉCITES DU QUÉBEC PDF

Messagepar admin » Jeu 20 Oct 2011 12:41

Malébec.pdf
(361.2 Kio) Téléchargé 146 fois
Malébec. La bibliographie annotée des Malécites du Québec

compilée et annotée par ARESKOUÉ et revisée et publié par Laurence Johnson

Contributeur-e-s à la recherche

Sous les auspices du Centre de recherche Malécite ARESKOUÉ

Claude Aubin Malécite, Chef préposé à l'autonomie gouvernementale et des revendications territoriales
Denis Daigle ,Historien / Directeur administratif du Centre de recherche ARESKOUÉ
Jacqueline Launière , Ancienne et Historienne généalogiste de l'histoire orale des Malécites
Ruby Denis Pollard Malécites , Chef préposé à l'autonomie gouvernementale et des revendications territoriales

Autres :
Vincent Erickson,Anthropologue
Suzie Goorde Aassistante de recherche
Laurence Johnson Ethnohistorienne
Marjorie N. Hewitt Assistante de recherche
Antonio Lechasseur Historien et archiviste
Charles A. Martijn Archéologue et ethnohistorien
Andrea Bear Nicholas Historienne Malécite
Nicholas N. Smith Chercheur
Montréal 1997

PETIT HISTORIQUE
(Revisé)

En 1964, Charles A. Martijn travaille à un projet de recherche sur l’archéologie du Témiscouata. Dans le cadre de cette recherche, il commence à amasser de la documentation ethnohistorique sur les Amérindiens de cette région,
les Malécites.

Vingt ans plus tard, en 1984, Sylvie Vincent et Jean-René Proulx de la firme SSDCC (Centre de recherche et d’analyse en science humaine) font le constat que les Malécites sont l’un des groupes autochtones les moins étudiés du Québec1. Face à cet état de fait, monsieur Martijn alors fonctionnaire au Ministère des
Affaires culturelles2, décide de reprendre la recherche sur les Malécites.

L’année 1984 est un point tournant dans l’histoire de la bibliographie des Malécites. En effet, Claude Aubin et Jean Marie Aubin ont entrepris d’organiser une assemblée générale des citoyens de la Nation Malécite du Québec et qui fut la première depuis des décennies, afin d’élire un Grand Conseil de la Nation et redonner a cette Naiton la Place qui lui revient au sein des Premières Nations du Québec . Pour cette occasion Claude Aubin a écit et présenté à l'assemblée de 1987 un code de citoyenneté pour être approuvé et pour valider les élections selon la coutume car la plupart des Malécites présent à cette assemblée n'étaient pas reconnu selon la loi sur les indiens. La presque totalité des clans familiaux de souche étaient représentés à cette assembée. Ce moment historique fut la renaissance de la Nation Malécite. Le code de citoyenneté a été approuvé a l'unaminité.

Par après Claude Aubin devenu Chef préposé à l'autonomie gouvernementale et aux revendications territoriales établie officiellement le Centre de recherche ARESKOUÉ . Charles A. Martijn est invité à s'associer dans cette recherche et échangent une correspondance active où il est question de créer une bibliographie conjointe sur les Malécite de Viger.

Éparpillés à travers la province, les Malécites manquent énormément d’information sur leur histoire. Parallèlement au Centre de Recherche ARESKOUÉ , c'est en 1987 et 1988, que M. Martijn engage deux assistantes de recherche, Suzie Goorde et Marjorie N. Hewitt, pour continuer à accumuler une masse de documents. Il correspond également avec Andrea Bear Nicholas, historienne Malécite de Tobique, Vincent Erickson, professeur d’anthropologie à l’Université du Nouveau-Brunswick de Fredericton et Nicholas N. Smith, chercheur spécialiste sur les groupes algonquiens du Nord-Est, qui lui fournissent de nombreusesréférences. Ces chercheurs se sont joint aux employés de ARESKOUÉ et ont commencé à travailler avec l’historien Denis Daigle Directeur de Areskoué . Monsieur Daigle fait entre autre beaucoup de travail aux archives nationales du Canada à Ottawa et au archives provinciales situé a HULL Gatineau.Déja les employés du centre ARESKOUÉ avaient ventilé des milliers de documents d'archives . Pour des raisons politiques et sous les auspice de Mme Paiement , Femme du Défunt Grand Chef Jean Marie Aubin , et qui fut la Grande Chef du deuxième Grand Conseil de la Nation qui décida en 1989 de fermer le centre de recherche ARESKOUÉ car Le centre de recherche ARESKOUÉ tentait de déménager à Rivière du Loup . Le grand Conseil opérait à cette époque à partir de Montréal dans la maison du défunt Grand Chef Jean Marie Aubin .

En 1990, Laurence Johnson, étudiante en anthropologie prend connaissance de l’existence du fonds ethnohistorique sur les Malécites alors qu’elle y effectue une recherche sur l’ethnohistoire de l’île Verte commandée par le professeur Claude Chapdelaine de l’Université de Montréal. Le Grand Conseil de la Nation ayant perdu intérest dans la recherche et embourbé avec des problèmes majeurs de gestions interne, c'est donc avec l’aide de ce professeur qu'une entente est prise entre le Ministère et le Département d’anthropologie et le fonds de documentation est prêté pour cinq ans.

Madame Johnson, sous contrat avec le Ministère, entreprend l’informatisation de la banque de donnée, baptisée Fonds Charles A. Martijn-Malécites (FCMM). Elle effectue aussi des recherches VINCENT, Sylvie et Jean-René PROULX (SSDCC), Bilan des recherches ethnohistoriques concernant les groupes autochtones du Québec. Cinq volumes, Québec: Ministère des Affaires culturelles. Aujourd’hui Ministère de la Culture et des Communications et les archives de l’Archevêché de Rimouski, au Micmac-Maliseet Institute de l’Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton et également aux Archives nationales du Canada à Ottawa. Monsieur Martijn continue lui-même la recherche en envoyant régulièrement des documents ou des références.

Sans l'apport de la Nation Malécite en prise avec une infiltration d'étrangers qui avaient aucune connection familiale et ancestrale avec les familles de souche de la Nation Malécite de Viger une première version de la bibliographie, intitulée Malébec, est produite en décembre 1991. Elle compte alors près de 700 titres et sont en principe les documents qui avaient été compilé par ARESKOUÉ.

Par la suite, madame Johnson, ayant commencé un mémoire de maîtrise sur l’ethnohistoire des Malécites, continue la mise à jour de la bibliographie. Les travaux entrepris par le centre de recherche ARESKOUÉ sont intégrés. Monsieur Martijn fournit régulièrement ses nouvelles découvertes. En 1993, la parution du livre Histoire du Bas-Saint-Laurent marque le début des publications scientifiques sur les Malécites. Antonio Lechasseur, auteur d’un chapitre sur l’histoire de la réserve Viger, a réalisé une recherche en parallèle dont plusieurs références n’ont pas été répertoriées dans la banque de données. Il accepte volontiers qu’on se serve de ses travaux afin d’améliorer la qualité de la bibliographie. En 1994, les publications se poursuivent avec un article écrit conjointement par monsieur Martijn et madame Johnson sur les Malécites et la traite des fourrures. Cette dernière termine aussi son mémoire de maîtrise en 1995. Elle publie un article en 1996 et un autre paraîtra prochainement.
En 1997, les Malécites sous la gestion d'étrangers et àa la recherche de se parfaire une identité Malécite demande à Laurence Johnson de leur fournir une nouvelle version de la bibliographie. C’est ce qu’on trouvera dans les prochaines pages. Elle ne touche en rien les archives récentes depuis 1987.

Cette bibliographie est loin d'être complète et elle contient 1194 références qui ont été réparties en cinq sections:
-Bibliographie générale, comprend les études scientifiques et vulgarisées, publiées ou non sur les Malécites; également les ouvrages qui sans être des études, traitent des Malécites.
-Documents d’archives, comprend les documents archivistiques non-publiés des Archives nationales du Canada (fonds RG-10 sur les Affaires indiennes), des archives nationales du Québec, des archives de l’Archevêché de Rimouski, des archives du Séminaire de Québec, des archives du Service de l’arpentage du Ministère de l’énergie et des Ressources du Québec. Aussi des extraits des registres paroissiaux de plusieurs paroisses du Québec fréquentées par les Malécites. Également les références de fonds d’archives privés de chercheurs sur les Malécites comme Laszlo Szabo, Francis William Ganong, Edwin Tappan Adney.
-Publications officielles du Canada, comprend les publications annuelles de la «Division des affaires des Sauvages» de 1869 à 1930, les sections sur les Malécites des recensements du Canada et quelques autres publications plus
récentes du Ministère des Affaires indiennes.
-Cartographie et toponymie, comme la bibliographie comprend 123 références (ouvrages et cartes) sur la toponymie et la cartographie, nous avons jugé pertinent d’en faire une section à part. Certaines d’entre elles se retrouvent également dans la bibliographie générale.
-Instruments de recherche, comprend des ouvrages qui ne sont pas nécessairement liés directement aux Malécites mais dont le contenu peut amener le lecteur à la découverte de textes ou livres pertinents à l’ethnohistoire des
Malécites.
Telle qu'entrepris a l'époque par ARESKOUÉ la grande majorité des documents a été annotée à l’aide d’une fiche d’annotation. Les termes d’annotation ont été codés numériquement par souci d’économie d’espace. On trouvera les codes choisis à la suite de chacune des références annotées. La signification de ces codes se retrouve à la page VII. L’annotation est malheureusement sommaire faute de temps pour retourner aux documents un à un. Des notes de lecture, faite par madame Johnson et monsieur Martijn pour une bonne part des documents, ont été utilisées. Dans d’autres cas, seul le titre du document a orienté l’annotation. On a également indiqué si le document est disponible au FCMM, en tout ou en partie. Lorsque cette information ne figure pas, c’est que le document n’a pas été reprographié.

Par contre si vous voulez lire une histoire crédible des Malécites de Viger écrite à partir de documents d'archives et compilés jusqu'à 1981 veuillez lire le livre d' un citoyen associé au clan Brière de la Nation Malécite de Viger , Mr Ghislain Michaud . Le livre est intitulé LES GARDIENS DES PORTAGES, l'histoire des Malécites de Viger paru en 2003 sous les Éditions GID. Si vous désirez faire l'acquisition de ce livre vous pouvez lui en faire la demande par courriel ghislain.j.michaud@hotmail.com
Claude Aubin
Métis et administrateur de ce site.

info@claudeaubinmetis.com
Avatar de l’utilisateur
admin
Administrateur du site
 
Messages: 424
Inscription: Mer 20 Oct 2010 11:42

Revenir vers Pour la Nation Malécite

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron