ON VEUT ME FAIRE TAIRE SUR LE PROBLÈME MALÉCITE DE VIGER

ON VEUT ME FAIRE TAIRE SUR LE PROBLÈME MALÉCITE DE VIGER

Messagepar admin » Dim 10 Mar 2013 20:25

Chers anonymes de la Nation Malécite de Viger .

C'est avec intérêt que j'ai pris connaissance d'une lettre anonyme qui me demande de me taire sur la question des problèmes que font face les Malécites de souche qui sont des citoyens de la Nation Malécite de Viger. Je refuse de publier cette lettre par la teneur de son contenu grossier. Ma réponse touche directement à leurs commentaires.

C'est comme s'ils me disaient que si j'étais d'accord avec eux tout serait parfait et beau mais que ceux qui osent soulever des irrégularités, que ceux qui posent des questions, que ceux qui contestent la venue d'intrus qui ne sont pas Malécites, les activités du Conseil, ou que ceux qui ne sont pas d'accord avec les Membres du Conseil, cela devient une chicane de clocher interne.

Qu'elle naïveté politique de leur part. Ce n'est pas une troupe de scout la Nation Malécite, une corporation canadienne ou une bande indiennes, c'est une Nation qui doit développer son autonomie gouvernemental et la structure de son gouvernement. Comment peuvent-ils atteindre cet objectif lorsque les Conseils antérieurs et le présent Conseil ne peut même pas comprendre leur première loi, le code de citoyenneté et l'importance d'opérer sur leur propre territoire.

Le Conseil devra sortir de sa balloune de verre et vivre la vrai réalité surtout celle que l'on verra si jamais une revision juridique complète de la citoyenneté est entreprise par la court de justice du Canada. Ils se doivent de sortir de leur petite boite de Cacouna et se joindre aux autres Communautés Malécites et défendre leur position sur leur territoire et devant la Confédération Wabanaki s'ils veulent survive Viger.

Comment peut on revendiquer son territoire ancestral sans l'appuie des autres communautés Malécites qui en passant utilisent le non de WOLASTOQIYIK maintenant .Il faut arrêter de jouer à l'autruche en pensant que tout va être beau et gentil.

Les citoyens des familles souches Malécites se posent trop de question parce qu'il y a eut tellement d'irrégularités dans le passé pour le pouvoir et l'argent et surtout le contrôle de la Nation en soufflant les effectifs de la Nation. La réalité est, que plusieurs Malécites contestent la validité de l' appartenance de certains comme étant des Malécites, et jurent que leurs inscriptions à la Nation Malécite de Viger à été fixées par une ancienne Chef et une ancienne registraire. Plusieurs disent même que ces gens ne sont même pas des autochtones.

Pour les traditionalistes Malécites des familles souches , voir le bureau de la Nation inaccessible et surtout de voir le Conseil composé de gens qui agissent comme des québécois plutôt que des Malécites les rend très nerveux pour l'avenir. Contrairement à tous vous autres ils côtoient constamement les Malécites du Nouveaux Brunswick et ceux de toutes les autres Nations Wabanaki.

Vivre en paix voudra aussi dire vivre sur son territoire et défendre son territoire sa population et sa culture sous la protection et l'appui des autres communautés Malécites et de la confédération Wabanaki. les Malécites de Viger ne peuvent plus se cacher parmi la population québécoise et s'afficher qu'une fois par quatre ans à jouer aux Indiens en assemblée générale ou le 21 juin en présence d'indiens de d'autres Nations embauchés à cette occasion et venus de l'extérieur.

Je suis d'accord avec ceux des familles souches car leurs aspirations sont tout autre que des petits show d'identité .Les traditionalistes Malécites de souche ne peuvent plus tolérer ce genre de situation qui compromet leur bonne volonté de ce développer en tant que Malécites avec leurs frères Malécites des autres communautés voir même les Métis issus de cette Nation et leur désir de vivre en paix .

Oui je le dis souvent au rencontre de la Confédération Wabanaki que c'est le temps que les Malécites de Viger se choisissent un Conseil qui n'a pas froid au yeux et qui s'implique sur la scène politique sociale et culturel. Il n'y avait aucun Malécite de Viger à la rencontre historique en Février 2013 pour participer à l'organisation du Grand Conseil de la Nation Wolostoqiyik avec toutes les communautés Malécites. Les Malécites de Viger brillaientt par leur absence.

Oui ils veulent un conseil à Viger qui leurs propose une structure gouvernementale Malécite avec sa propre constitution et ses propres institutions. Les Malécites de souche le disent constamement, consulter nous, informer nous, établissez nos juridictions politiques économiques sociales territoriales et culturelles.

Pour ce qui est de mon titre de Chef honoraire de la Nation Malécite de Viger je le porte avec fierté avant même que vous introduisier au sein de cette Nation et je crois que ce titre je l'ai mérité et non usurpé.

Pour les vrais Malécites ce n'est pas une question de preuve sur papier. C'est une connaissance culturelle de leurs familles de leurs anciens et du respect pour ceux qui ont travailler et donner leur vie pour la Nation depuis des centaines d'années. De plus si ces anonymes prenaient le temps de lire et de bien s'informer sur les tâches administratives et politiques d'un conseil , ils apprendraient qu'il existe un cahier de résolutions et que dans ce cahier il y a la résolution numéros 89-152 au cas ou l'on oublierait la façon traditionnelle et coutumière de traiter ses anciens et ses anciens politiciens ou guerriers qui ont défendu la Nation depuis des siècles. Cette résolution touche justement la Nomination des Chefs Honoraires.

Moi, Ruby et Paul Pollard, Joanne Aubin, Mme Nicolas, Jean Marie Aubin, Gaétane Aubin , Léandre Nicolas , Dany Nicolas et bien d'autre sommes des Chefs honoraires de la Nation Malécite à vie et nous savons comment la Nation traite ses Anciens chefs, qui ont travaillés au bien être de la Nation. On est même pas inviter de façon officielle à l'assemblée de la Nation. On traite mieux les employés du gouvernement et les avocats que nous.

De plus, si vous connaissiez l'histoire, la culture et les coutumes Malécites, vous sauriez que même si je m'identifie comme Métis je suis Chef héréditaire et que Paul et Tim Pollard Denis sont aussi des Chefs héréditaires des Capitaines du Grand Conseil Wabanaki et nous détenons toujours les médailles les objets sacrés, les documents pour le démontrer. Il y en à d'autre qui le sont parmi notre population et ce sont à eux de s'identifier.

Naturellement la culture Wolastoqiyik n'intéresse presque personne au Conseil de la Nation Malécite de Viger et de ces anonymes . C'est pour cela que les membres du Conseil ne se présente jamais aux grandes rencontres Wabanaki.

De plus si ces anonymes connaissaient l'histoire de la communauté de Viger , ils sauraient que la communauté est encore aujourd'hui, et à toujours été une communauté de Métis Malécite, et que le désir de cette population de s'établir au Québec est relié au désir de la population de l'époque de garder la langue française et la religion catholique.

Je répondrai à qui je veux dans la réalité de qui je suis et de ce que nous sommes et de ce que la population à toujours été traditionnellement à Viger et reconnu comme tel par les autres communautés Malécites, aussi parmis eux des Métis de souche Malécite fiers de leur appartenance politique, sociale et culturelle. Des Malouidit comme ils nous appellent en souriant .

C'est ce qui m'a permis de croire et de travailler avec acharnement à la réorganisation de la Nation Malécite en 1984-85-86-87-88-89 et surtout de créer, de promouvoir et de faire approuver le code de citoyenneté pour la survie des Malécites mais aussi des Métis de souche Malécites. Malheureusement encore aujourd'hui ce code n'est pas appliquer selon ses règlements, rendant ainsi nulle selon les loi Malécites de Viger, toutes les inscriptions à la liste de la Nation après l'assemblée de 1987. Et oui j'arrêterai jamais de le dire .

C'est ce qui m'a permis d'être toujours un Métis avec mes souches Malécites et de devenir Chef de la Nation Malécite de Viger. Sans ce code de citoyenneté que j'ai personnellent écrit , je me demande si Viger existerait aujourd'hui .

Oui je l'ai toujours dit chers anonymes, ce n'est pas une carte qui devrait nous dicter qui nous sommes et ce que nous devons faire ou pas faire comme autochtones. Ce sont nos tripes qui nous lie à des familles souches et notre continuité culturelle de ce que nous sommes comme Métis, comme Première Nation et comme Inuit.

Je serai toujours à l'aide des Métis et des Malécites de souche qui attendent impatiemment justice envers leur Nation et dont les dirigeants de la Nation Malécite de Viger ignore toujours pour des raisons que je ne peux accepter.

Me taire au grand jamais, tant et autant que touts les descendants de Viger sans exception ne seront pas rentrer au bercail comme citoyens de la Nation Malécites de Viger ou citoyens de la Nation Métis Québec, mes ancêtres me le permettront jamais.

Métis et fier de l'être et aussi Chef honoraire de la Nation Malécite de Viger.

PS : Cher Anonymes de Viger , pour votre information la Nation Malécite se nomme Wolostoqiyik et c'est le mot aujourd'hui utilisé dans cette langue. De plus Kwé et Meegitch sont des mots en Algonquin. En Wolostoqiyik Les mots sont Danakog pour Kwé et Wolewin pour Meegitch .

ET VOICI EN PRINCIPE CE QUI A INSTIGUÉ CETTE LETTRE ANONYME À PARTIR D'UN VIEUX DOCUMENT .

RECOMMENDATIONS POUR L"AVENIR

Comme à chaque deux ou quatre ans dans toutes les communautés autochtones régie par la loi sur les indiens, la population de la Nation Malécite de Viger doit se présenter aux urnes pour élire l'ensemble de son Conseil de la Nation.

Hors sauf à l'exception des élections de 1987 et de 1989 les procédures d'élections ainsi que la validité de l'inscription au code de citoyenneté de la Nation Malécites de Viger de ceux qui ont été élu comme Grand chef ont été vivement contestée aux hautes instances du ministères des affaires indiennes. D'autre se reféreront naïvement à ce problème à une chicane de clochers.

Mais à quoi attribuons nous ce problème. Premièrement il faut noter qu'a la Nation Malécite de Viger que ceux qui contrôle l'information ou les donnée de l'information, c'est à dire le Conseil, contrôle aussi le pouvoir. À chacune de ses élections les candidats autre que le grand Chef et les membres du Conseil ne peuvent jamais obtenir une liste officielle de tous les citoyens de la Nation avec leur adresse et numéro de téléphone sauf les membres du Conseil existants, ce qui leur donne ainsi une longueur d'avance sur les autres candidats.

Pour rendre les élections honnête et intéressantes nous devons nous assurer que le comité d'élection qui doit être composé de d'autre individu autre que le Conseil de la Nation présent:

1. Remettre a tous les candidats une liste complète de tout les citoyens de la Nation qui ont doit de voter aux élections incluant leur nom, adresse et numéro de téléphone pour entrer en contact personnel avec les électeurs s'il ou elle le désire.

2. Vérifier et certifier qu'il n'a pas eut d'irrégularité dans l'inscription au code de citoyenneté d'un candidat aux élections, en vérifiant l'authenticité et les documents de preuve de l'inscription du candidat comme citoyen régulier selon le code de citoyenneté de la Nation Malécite de Viger sans égard que cette personne soit un ou une indienne selon la loi sur les Indiens.

3. S'assurer que seul les citoyens réguliers selon le code de citoyenneté peuvent se présenter à des postes électifs éliminant ainsi toutes les femmes de race blanche ou autre qui ne son pas de souche Malécite mais qui sont reconnu comme des indiennes selon la loi sur les indiens avant les changements apportés à la loi sur les indiens avant 1985.

4. Que la liste des effectifs de la Nation Malécite établi selon le code de citoyenneté prévaut sur la liste du gouvernement.

5. Que tous les candidats aux élections aient accès aux envois postaux aux même titre que le Conseil présent pour se préparer adéquatement et équitablement une campagne électorale et entrer en contact personnel avec tous les électeurs s'il ou elle le désire.

6. Que toute l'information soit envoyé aux citoyens en anglais et en français à part égale.

6. Que les règlements d'élection soient amendés devant toute l'assemblée générale.

7. L'autre problème qui règne au sein de la Nation Malécite de Viger est la validité de la liste de la Nation. Le code de citoyenneté est une loi Malécite pour régir ses effectifs. Le Grand Chef et le Conseil à l'obligation de s'assurer que tout les articles du Code de Citoyenneté sont appliquer à la lettre, ce qui ne semble pas le cas présent et passé.

Il sera donc préférable que le Conseil procède à une révision complète PAR UN COMITÉ SPÉCIAL DE RÉVISION de tout l'effectif de la Nation Malécite et que la population comprenne que ceux qui viennent de la liste 816 du ministère doivent souscrire aux code de citoyenneté avant d'accepter leur transfert à la Nation Malécite. Ce transfert doit être accepter en assemblée générale de la Nation et appuyer par les 2/3 des citoyens de la Nation pour être valide.



Claude Aubin
Métis et administrateur de ce site.

info@claudeaubinmetis.com
Avatar de l’utilisateur
admin
Administrateur du site
 
Messages: 371
Inscription: Mer 20 Oct 2010 11:42

Retourner vers Pour la Nation Malécite

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron