UN TERRITOIRE MALÉCITE A VENDRE, BEAU, BON, PAS CHER. VENDU?

UN TERRITOIRE MALÉCITE A VENDRE, BEAU, BON, PAS CHER. VENDU?

Messagepar admin » Sam 13 Nov 2010 22:32

OPINION DU LECTEUR écrit en 1992

UN TERRITOIRE MALÉCITE A VENDRE, BEAU, BON, PAS CHER. VENDU?

Si la politique, C'est l'art de concilier des contraires, Le Chef Bernard Jenniss de la Bande de la Première Nation Malécite de Viger dans le Témiscouata, aura un bon nombre de contraires qui auront besoin d'être conciliés s'il veut sauvegarder l'unité communautaire des Malécites de Viger, et ainsi sauvegarder son lien national Malécite.

Le Chef Jenniss et son Conseil composé strictement de Jenniss à l'exception de Pierre Tremblay, ont proposé une entente de règlement pour une revendication particulière intitulée: Perte de revenus et intérêts de la réserve de Viger, au titre de la politique du Canada sur les revendications particulières. Il faut comprendre ce dossier dans son entité national, culturel, social et politique pour être en mesure de bien comprendre les enjeux de la ratification de cette entente reliée à la Cession et la vente illégale des terres de l'ancienne réserve de Viger en 1869.

Le Conseil de bande de Viger devra bientôt se faire une idée de ce qu'il dira aux descendants des vielles familles souches Malécites qui rejettent depuis 120 ans l'idée nouvelle du Chef, d'éteindre à jamais leurs droits à une revendication globale pour l'ensemble de la Nation Malécite et leur droits de poursuivre les employées du gouvernement qui ont vendu le bois de la réserve de Witworth sans leur permission.

Comment Le Chef Jenniss va-t-il concilier la communauté de Viger avec les autres communautés Malécites et les familles souche de Viger s'il s'entête à ratifier cette entente sans la participation de tout ceux et celle qui, sans égard de leur lieu de résidence, ont droit à la distribution annuelle des deniers, provenant du produit de la vente de la réserve des terres dites des Sauvages dans le Township de Viger dans le compté de Témiscouata selon les règlements de l'entente de cette Cession illégale qui à eu lieu en 1869. Les Jenniss et leur décendants ne figure pas sur la liste de la Cession des terres de Viger.

Ironiquement eux les Jenniss qui se sont nouvellement inscrits sur la liste du Conseil de Bande de Viger en 1990 par le truchement de la liste 816 du gouvernement fédéral, composent plus de la moitié de la Nation de Viger d'aujourd'hui. Ils ont aucune connaissance de l'histoire Malécite en général et de celle de Viger. Les Jenniss ont voté en grand nombre et ont favorisé presqu'a l'unanimité la ratification immédiate de l'entente pour une poignée de trente sous .

La plupart des descendants des familles souches qui figurent sur la liste de la Cession des terres de la réserve de Viger de 1869 et qui ont toujours par droit héréditaire de bénéficier de leurs distributions annuelles, sont ces Malécites qui ont su préserver au cours des années leur histoire, leur langue et leur culture . Leur descendants directs ont été reçu à Rivière du loup par une bande de fiers à bras engager par le Conseil de bande et le Ministère des Affaires indiennnes. A bout de soufle de leur frustration, ce sont ceux qui ne se sont ou n'ont pas pu se prévaloir de leur vote parce qu'ils ne sont pas inscrit sur la liste des élections qui avait été monté par le Ministère des Affaires Indiennes pour procéder à la ratification de l'entente.

Aujourd'hui cette ratification est approuvée sans leur consultation, leur approbation et leur participation, et celle des autres communautés Malécites qui ne pardonneront jamais au Chef Jenniss de remettre en question le jugement des Anciens et principaux Chefs de Viger et d'éteindre à jamais le droit à une revendication globale pour l'ensemble de la Nation Malécite.

Comment va-t-il réussir à maintenir une paix sociale au lendemain de la nouvelle rétrocession? Comment va-t-il empêcher l'agrandissement du fossé d'une cession communautaire irréparable entre ceux qui sont Indiens avec aucune connection familiale avec les Malécites de Viger et qui pensent qu'a bénéficier des services offerts par le gouvernement, avec ceux qui sont Malécites de souche et qui veulent préserver leur identité, leur intégrité et leur souveraineté nationale Malécite sur l'ensemble du territoire ancestral .

Avoir travailler si fort pour se remettre la Nation Malécite du Québec sur la map des Premières Nations et de se faire virer par des étranger qui ont usurpé une identité Malécite pour devenir des indiens .

Tant qu'a eux les Chefs Jenniss produits par le gouvernement du Canada demeureront aux annales de l'histoire Malécite, s'ils persistent dans leur incompréhension des enjeux des règlements de cette entente, comme les marionnettes des fonctionnaires du ministère des Affaires indiennes, ceux qui auront donné nos droits et réduit la Nation Malécite à Viger à une bande d'Indiens.

Les Québécois eux en retours, bénéficieront d'une Première Nation de moins à revendiquer une parti de leur territoire. Tant qu'aux Chefs Indiens de Viger établis selon les règlements de la loi sur les Indiens, ils ne sont pas méchants et agressifs comme les Chefs Mohawks ou Cris, eux ils sont à vendre bons, beaux et pas chers.


Claude Aubin
Claude Aubin
Métis et administrateur de ce site.

info@claudeaubinmetis.com
Avatar de l’utilisateur
admin
Administrateur du site
 
Messages: 424
Inscription: Mer 20 Oct 2010 11:42

Revenir vers Pour la Nation Malécite

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron